Comment faire un bon thé et épater vos amis

Pour une raison que je n’arrive pas à comprendre, les Français font du bon café mais sont pitoyables lorsqu’il s’agit de faire et servir un thé. C’est pourtant pas sorcier.

Passons sur les commentaires d’usage sur la qualité des ingrédients ; on notera juste que ce n’est pas parce qu’un marque possède un nom à consonance anglaise qu’elle est particulièrement cotée outre-Manche.

En général, les Britanniques ne boivent pas de thé parfumé : tout ce qu’on vous a raconté sur le Earl Grey est un peu exagéré. On en boit, certes (enfin certains, personnellement je trouve qu’il a un goût de savon), mais la boisson par défaut est un thé noir avec du lait.

Comme le thé noir se prépare de la même façon, qu’on le boive nature, au lait, ou au citron, voici comment procéder :

Thé en sachets ou en vrac ?
Au risque de choquer les puristes, la plupart du temps c’est sans grande importance. Le thé en sachet, c’est pratique et ne nécessite pas de théière ; le thé en vrac a souvent un goût plus arrondi et présente l’avantage d’être plus facile à composter (pensez aux hortensias et autres plantes dites de bruyère ! Elles adorent), les sachets ayant la fâcheuse tendance de se compacter puisque les feuilles ont été réduites quasiment en poudre.

Pour faire un thé
On choisit un réceptacle: théière, grande tasse…  Normalement, on le réchauffe en le rinçant avec un peu d’eau chaude, mais à condition qu’il ne fasse pas un froid de canard ou que vous ayez des invités à impressionner, c’est vous qui voyez.

Ensuite, et c’est primordial, on met le thé dedans avant d’y verser l’eau. Le prochain à me verser une tasse d’eau tiède et me présenter à part un sachet de thé à tremper dedans trouvera aussitôt une mort aussi douloureuse que précoce.

On utilise de l’eau bouillante. Pas chaude. Bouillante. Et on le verse directement sur le thé. On laisse infuser, ce qui prend deux à trois minutes.

Quand le thé sera infusé à souhait, et pas avant
Si on a utilisé un sachet dans une grande tasse, on retire le sachet avant d’ajouter lait ou citron. Laisser le sachet équivaut à servir un repas avec des grosses traces de doigt graisseux sur les assiettes, c’est une insulte pour vos invités. Vous finirez donc seul, méprisé de tous, rejeté même par le chien pour votre manque de savoir-recevoir.

Si par contre, on a utilisé une théière, alors on met le lait ou la rondelle de citron (légèrement pressée) dans la tasse et on verse le thé dessus, à travers un filtre. Hé oui, faut filtrer puisque c’est du vrac, mais ça se trouve facilement dans le commerce. Pour ceux qui n’aiment pas leur thé trop fort, on allonge avec un peu d’eau chaude : comme cela une seule théière fournit un thé adapté à chacun.


Le thé Earl Grey est nommé en l’honneur de Charles Grey, 2e comte Grey de Howick (1764 – 1845), et ce n’est même pas lui qui l’a inventé, mais un mandarin chinois qui lui en a fait cadeau.