Dofus: MMORPG à partir de 12 ans

Dofus logo

Image via Wikipedia

Dofus est un jeu en ligne massivement multijoueurs (dit MMORPG en anglais) à partir de 12 ans. Depuis sa création, ce jeu 100% français est devenu un vrai phénomène sur Internet, attirant des joueurs de tous les âges et de partout dans le monde.

Le principe du jeu est assez simple : comme dans n’importe quel jeu de rôle il faut se créer un personnage qui aura les avantages et désavantages de base de sa classe, et le faire évoluer dans un monde virtuel où il doit combattre des monstres et leur voler leur trésor. Il peut aussi apprendre un métier (c’est même fortement recommandé pour gagner de quoi se payer un bon équipement). Il y a des quêtes, dont certaines font gagner plus ou moins de points d’expérience, d’autres des objets d’une utilité parfois discutable, mais toutes sont conçues pour vous encourager à explorer le monde de Dofus et interagir avec d’autres personnages joueur. Le travail en équipe est plus que conseillé : au bout d’un temps, plus ou moins long selon la classe, votre personnage aura du mal à progresser seul. C’est fait exprès.

Le jeu est très prenant, l’ambiance conviviale et, malgré le fait que le jeu cible les plus de 12 ans (gare aux kevins, faciles à repérer avec leur manque de savoir-vivre et leur orthographe catastrophique, ceci étant d’autant plus désolant que des étrangers du même âge écrivent mieux le français que ces autochtones), il y a des joueurs de tous les âges. Vous pouvez même croiser toute une famille qui joue ensemble.

Les dessins et les animations sont sympas, et la musique – qu’on peut arrêter si on veut – agréable. Ca manque un peu de variété parfois, c’est tout.

Dofus tourne sur plusieurs serveurs, et on en rajoute régulièrement. Certains sont spécifiquement monolingue, d’autres sont « internationaux », ce qui veut dire que si vous ne parlez que le français (u la sous-variante crétine dite SMS) il ne faut pas y aller. Je joue sur un serveur international, où les joueurs viennent de pays très divers : Français, Britanniques, Canadiens, Americains, Turques, Allemands, Polonais, Grecs, Hollandais, Espagnols, Russes… même des Chinois s’y côtoient. La langue commune y est bien sûr l’anglais, plus ou moins bien maîtrisé, mais ce n’est pas un problème ; ce qu’il faut faire, c’est communiquer.

Il y a pas mal d’aides de jeu, aussi bien officiels qu’officieux : il suffit de chercher « Dofus » avec un moteur de recherche en ligne pour s’en rendre compte, et le site officiel (dite « de la communauté ») en cite plusieurs des plus cotés. Evitez les sites qui vendent des objets ou de l’argent virtuel pour de l’argent réel, vous risquez de vous faire arnaquer et retrouver votre compte piraté.

Le jeu est commercial, car même les informaticiens doivent manger, mais on peut jouer gratuitement pendant pas mal de temps, ce qui permet de tester plusieurs classes, plusieurs « builds » (spécialisations à l’intérieur d’une classe) et bien comprendre comment le jeu fonctionne avant de faire péter le portefeuille. Pour un compte gratuit la seule restriction au niveau des classes est l’interdiction de jouer un Pandawa (inspiré par le Maître Chinois de Jacky Chan. Beaucoup de zones seront également indisponibles, mais au début ce n’est absolument pas une problème, vu qu’elles sont infestées de monstres de moyen ou haut niveau et donc vous n’aurez pas besoin d’y aller pendant pas mal de temps.

Il existe des clients pour Windows, Linux et MacOSX.

——
Quelques conseils

I- La classe de son personnage
Comme pour n’importe quel jeu de rôle, il faut choisir une classe avec laquelle vous allez vous sentir à l’aise ; ne vous sentez pas obligé de prendre une classe parce que vos-potes-qui-jouent-déjà en veulent pour compléter leur équipe, car il y a des classes plus faciles à jouer que d’autres. Prenez votre temps, lisez la description, étudiez bien les sorts qui seront disponibles, et prenez ce qui vous convient le plus. Quoi qu’il arrive, tôt ou tard il vous faudra jouer en équipe pour tirer le maximum des possibilités de votre personnage, et vous aurez plus de chances de trouver des compagnons de route si vous vous débrouillez bien en combat.

Les classes:

  1. Iop
    Guerrier. Combat au corps à corps, caractéristique primaire : force (il existe aussi des iops intelligence ou agilité). Facile à jouer, n’oubliez pas d’augmenter sa vitalité, vous allez avoir besoin de beaucoup de points de vie, à moins de faire équipe avec un…
  2. Eniripsa
    Soigneur: lisez le nom à l’envers. Caractéristique : intelligence. La plupart de ses sorts soignent, bien que Mot Interdit est un sort d’attaque utile. Pas facile à jouer en solo, mais vous n’aurez jamais de mal à vous trouver une équipe.
  3. Feca
    Défense avant tout : le Feca protège surtout ses coéquipiers, et ne gagne d’attaque vraiment puissante qu’à assez haut niveau, mais c’est du bon. Classe assez populaire, caractéristique : intelligence.
  4. Osamodas
    Invocateur. Pas toujours facile à intégrer dans une équipe si joué invocation pure, mais en même temps il ne faut pas mépriser le chaos qu’une bande de tofus peuvent causer chez l’ennemi.
  5. Xelor
    Les maîtres du temps. Encore une classe qui fait surtout du soutien, retirant points d’action ou de mouvement aux ennemis.
  6. Crâ
    Archer. Un bon choix pour les débutants, facile à démarrer et peut se battre en solo pendant pas mal de temps. Des attaques dans tous les éléments.
  7. Sadida
    Du genre druid-type, très facile à jouer (voire trop, il y en a vraiment beaucoup, souvent mal joués). De bonnes attaques, y compris à distance, et peut devenir très puissant.
  8. Ecaflip
    Classe joueur, qui ressemble à un chat. Ses attaques peuvent être très puissantes – ou nulles, en fonction de sa chance aux dés.
  9. Sram
    Voleur/assassin. Pièges et fourvoiement. Bien joué, très utile en équipe ; mal joué, c’est une catastrophe. Assez fort en solo aussi
  10. Enutrof
    Ils ressemblent à des nains. Vraiment pas facile pour débuter, en partie parce que la première attaque relativement puissante dans leur caractéristique principal (chance) n’arrive qu’au niveau 60. Une légère tendance à rafler beaucoup de trésor après un combat les rend parfois impopulaires auprès de certains, mais quand on essayer d’arracher un trésor rare à un monstre, c’est aux enutrofs qu’on fait appel. Peut devenir très puissant, une fois passé le cap du niveau 60.
  11. Sacrieur
    Le Sacrieur sacrifice ses points de vie (dont il a énormément) pour augmenter ses autres caractéristiques. Bien joué, peut être très puissant mais ce n’est pas une classe pour débutants.
  12. Pandawa
    Une sorte de ninja, bien utile dans une équipe que ce soit en tant qu’attaquant ou en soutien. Possède des attaques dans tous les éléments ; malheureusement il faut attendre le niveau 42 pour l’attaque eau.
  13. Roublard
    Classe introduite en 2011.  Poseurs de bombe en puissance – classe apparentée aux Srams, avec des attaques dans chaque élément.
  14. Zobal
    Classe introduite en 2011.  Se servent de masques pour jouer le combattant, le soutien, ou le tank, apparentés aux Sadidas et aux Pandawas.

II- Au début
Vous vous retrouverez dans une zone réservée aux débutants, au nom d’Incarnam. Les autres joueurs ne peuvent pas vous attaquer et vous êtes censé passer à autre chose quand vous arriverez au niveau 16, bien que certains trouvent intéressant d’y rester plus longtemps (personnellement je commence à m’ennuyer bien avant). Il y a quelques quêtes simples (vous arriverez facilement niveau 4 sans un seul vrai combat d’ailleurs), vous pouvez apprendre un premier métier et les monstres ne sont pas trop dangereux. Attention, commencez toutes les quêtes avant d’arriver niveau 15, sinon vous ne pourrez plus les prendre.

III- Faire évoluer votre personnage
A chaque passage de niveau vous disposez de 5 points de caractéristique et 1 point de sort pour améliorer votre personnage. Utilisez-les en fonction de l’avenir prévu pour votre personnage, ne les dépensez pas n’importe comment : c’est très difficile de revenir en arrière. Par exemple, si vos sorts principaux sont à base de feu ils demandent une bonne intelligence, donc augmentez surtout intelligence avec vos points, et augmentez le reste avec les bonus des objets (temporaires) et des parchemins (permanents). Ceci s’applique aussi aux sorts : il ne sert à rien de monter un sort que vous n’allez pas utiliser, ou très peu.

IV- Les quêtes
Elles sont un moyen utile, et parfois extrêmement facile, de gagner de l’expérience et/ou du trésor. N’hésitez pas à en accepter.

V- Stratégie dans un combat
Celle-ci sera tributaire à la fois de la classe de votre personnage, et celles de vos coéquipiers. Il faut trouver le moyen d’être efficace sans gêner vos camarades. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin, ne faites pas le boulet, et jamais, au grand jamais, dire à quelqu’un ce qu’il doit faire à moins qu’il ne vous demande votre avis. Il n’y a rien de plus agaçant qu’un petit c*n qui pointe sans cesse à des cases pendant un combat, surtout s’il a un niveau nettement inférieur au vôtre et joue comme un pied (genre : se faire tuer au premier tour parce qu’il a commencé le combat avec 10 points de vie), à part peut-être l’égoïste qui demande toutes les 5 secondes à se faire soigner alors qu’il a presque tous ses (nombreux) points de vie, pendant que vous êtes presque mort.

VI- Se faire des amis
C’est très important dans Dofus, même s’il y a des idiots partout. Les règles normales de politesse s’appliquent : toujours respecter les autres. Aborder des inconnus sans la moindre courtoisie est aussi mal ressenti que dans la vie réelle ; écrivez correctement, c’est à vous de communiquer, pas aux autres à faire un gros effort pour vous comprendre. Ne lancez pas de défi si vous n’avez pas l’intention de faire le duel ; si quelqu’un refuse un duel, ne l’insultez pas, ou relancez sans cesse le défi dans l’espoir crétino-testiculaire qu’il finisse par changer d’avis. Tout le monde ne fait pas de joueur-contre-joueur tout le temps, et c’est un droit.

Il existe la possibilité de se faire une liste d’amis, ce qui facilite beaucoup les échanges. On peut aussi désigner un joueur qu’on ne peut pas supporter comme un ennemi, ce qui l’empêche de vous embêter à tout jamais.

Me retrouver sur Dofus

Je fais une tentative de mise en place d’un calendrier des animations et événements du jeu.