L’homophobie? Il y a une app pour ça…

Android robot logo.
Image via Wikipedia

On dit qu’il ne faut jamais prendre pour de la méchanceté ce qui pourrait plus probablement relever de l’incompétence et la stupidité. Partons donc sur le principe que distribuer une application, téléchargeable sur tout appareil Android, qui prétend éclaircir une mère inquiète sur l’homosexualité potentielle de son fils est stupide et fait preuve d’une inconscience à la limite de la cruauté. Eh bien, il y a des incompétents qui le font. Sur le site d’Allout.org, une association qui réunit hétéro, homo, bi et trans dans la lutte contre la discrimination :

La plateforme de Google vend une drôle d’application pour les utilisateurs de ses smartphones Android : intitulée « Mon fil est-il gay ? », l’app pose 20 questions aux mères, demandant si leur enfant « fait très attention à ses tenues » ou s’il préfère « le football » aux « comédies musicales » pour déterminer son orientation sexuelle.

L’application va même jusqu’à insinuer que le divorce des parents peut rendre leur enfant gay.

Si elle est sérieuse, l’application est infamante et mensongère. Si c’est une blague, elle est faite aux dépens de millions d’adolescents qui se battent pour faire respecter leur identité. Interpellons les équipes de Google pour que l’application soit retirée du store.

LES 20 QUESTIONS DE L’APPLICATION

  1. Aime-t-il bien s’habiller, fait-il très attention à ses tenues et aux marques ?
  2. Aime-t-il le football ?
  3. Avant sa naissance, souhaitiez-vous que cet enfant soit une fille ?
  4. S’est-il déjà battu ou a-t-il participé à une bagarre ?
  5. Lit-il des journaux sportifs ?
  6. A-t-il une meilleure amie ?
  7. Aime-t-il les sports d’équipe ?
  8. Est-il pudique ?
  9. Est-il fan des chanteuses divas (Dalida, Mylène Farmer…) ?
  10. Reste-t-il longtemps dans sa salle de bain ?
  11. A-t-il un piercing à la langue, à l’arcade, au nez ou à l’oreille ?
  12. Met-il du temps à se coiffer avant de se montrer ?
  13. Vous posez-vous des questions sur l’orientation sexuelle de votre fils ?
  14. Etes-vous divorcée ?
  15. Aime-t-il les comédies musicales ?
  16. Vous a-t-il présenté une petite copine ?
  17. Le père est-il très autoritaire avec son fils ?
  18. Dans ses relations familiales, dénote-t-on une certaine absence du père ?
  19. Dans son enfance, était-il plutôt timide et discret ?
  20. A-t-il de la complicité avec son père ?

C’est franchement du n’importe quoi. Même la presse gouttière anglaise n’oserait pas publier ce genre de « sondage ». Ces questions n’ont rien à voir avec une orientation sexuelle (sinon on n’aurait pas de rugbyman gay), le divorce n’y influe pas non plus. Les pensées de la mère lorsqu’elle était enceinte? Non seulement c’est une grosse connerie, mais cela pourrait faire culpabiliser : c’est donc une question à la fois stupide et cruelle. Quant aux goûts musicaux, ce n’est pas parce qu’un type aime Madonna ou Lady Gaga qu’il est gay. Ou parce qu’il aime le métal qu’il est hétéro, d’ailleurs.

Vous êtes contre la pseudoscience?  L’homophobie? La stupidité bête et méchante? Réagissez et signez la pétition sur www.allout.org/fr/androidapp.

Rue89 : Après l’appli « Juif ou pas juif », voici « Mon fils est-il gay ? »
Libération : Encore une appli qui dérange