L’Afis condamne les menaces dont est victime Olivier Bernard, alias « Le Pharmachien »

Communiqué de l’Afis – Paris, le 15 mars 2019

L’Association française pour l’information scientifique (Afis) condamne les menaces dont fait l’objet le blogueur et vulgarisateur scientifique Olivier Bernard, alias « Le Pharmachien ». Il est attaqué suite à ses prises de position sur le peu d’efficacité des traitements alternatifs à base de vitamine C injectable pour lutter contre le cancer.

Pharmacien exerçant au Québec, Olivier Bernard est surtout connu à travers ses bandes dessinées, son blog et ses ouvrages. Ses objectifs sont de « rendre la science vivante, accessible et intéressante » et de « mettre fin aux mythes scientifiques et médicaux, de façon diplomatique ou non ». Nous avions rendu compte d’un de ses livres, Différencier le vrai du n’importe quoi en santé ! [1] et avions reproduit, avec son aimable autorisation, une de ses bandes dessinées consacrée à la vaccination [2].

L’Afis assure Olivier Bernard de sa plus grande solidarité et dénonce d’une façon générale les méthodes de plus en plus fréquentes de certains militants (insultes, menaces, intimidations pouvant aller jusqu’à viser les proches, la famille ou les employeurs) pour limiter, voire interdire, la parole scientifique.

Nous reproduisons ici l’intégralité de la lettre d’Olivier Bernard, mise en ligne sur sa page Facebook [3].

Association française pour l’information scientifique – Afis
Contact : communication@afis.org, Tel : 07 82 62 69 82

- Site du Pharmachien
- ^[1] | Olivier Bernard, Le Pharmachien – Différencier le vrai du n’importe quoi en santé !, Kennes Éditions, 2015. Note de lecture de Philippe le VigourouxSPS n°315, janvier 2016 sur afis.org
- ^[2] | Le Pharmachien. « Le regain des campagnes antivaccination », SPS n°319, janvier 2017 sur afis.org
- ^[3] | Page Facebook « Le Pharmachien » message du 4 mars 2019.


J’aimerais dire qu’il s’agit d’un cas exceptionnel, mais ce n’est absolument pas le cas. Tous professionnels de la médecine, pharmacie, ou épidémiologie que j’ai vu prendre position contre les traitements bidons des charlatans – par exemple : les lavements au café, la vitamine C intraveineuse, le gui, l’homéopathie (pour le citer qu’eux) contre le cancer – ont été victimes des tentatives d’intimidation. Cet harcèlement peut aller jusqu’aux menaces physiques, en passant par la publication de son adresse privée, harcèlement de l’employeur pour faire perdre son travail à la victime, tentatives de la faire rayer de son Ordre, harcèlement sur les réseaux sociaux (généralement avec signalements abusifs de contenu illicite).

Ceci vaux également pour le culte des anti-vaccins, les fanatiques de l’homéopathie et autres vendeurs d’œufs de jade à se carrer dans le vagin.

Ne vous demandez plus pourquoi la majorité des personnes qui démentent, preuves à l’appui, les insanités et mensonges des charlatans se sentent obligées de poster de façon anonyme.