Barres aux céréales

English: Rice Krispie treats squares. Photo ta...

English: Rice Krispie treats squares. Photo taken by User:TexasDex. (Photo credit: Wikipedia)

Cela fait longtemps que je n’ai pas publié de recette, en partie parce que je n’ai pas souvent le temps de faire des essais culinaires. Toutefois, l’idée m’est venu à l’esprit de faire des flapjacks. J’ai trouvé la recette, testé, c’était pas concluant. Celle-ci, par contre, a été qualifiée de « tuerie », de « trop bon » et d' »enlève-moi ça avant que je ne mange tout ». On peut donc supposer que c’est pas trop dégeu.

C’est facile et rapide à faire, ce qui permet d’embaucher les enfants pour les préparer. Il faut à peu près 5 minutes de cuisine sur un feu doux en tout, les risques de brûlure sont donc minimes.

On peut facilement varier les ingrédients. Les inconditionnels du chocolat, par exemple, n’auront aucun mal à trouver comment  y incorporer leur gourmandise préférée.

Ingrédients :

  • 50 g Rice Krispies ou similaire
  • 100 g flocons d’avoine
  • 100 g de fruits secs mixtes (raisins, abricots, figues, prunes, papayes…)
  • 85 g de noix de coco râpée ou poudre d’amande ou poudre de noisette
  • 50 g d’amandes effilées ou noisettes ou cacahuètes ou
  • 50 de graines de sésame ou de courge ou de tournesol
  • 100 g de sucre cassonade
  • 125 ml de miel
  • 100 g de beurre doux

Couper les fruits secs en petits morceaux avec des ciseaux, puis les mettre dans un grand bol avec les céréales et la noix de coco râpée. Y ajouter les graines, que vous pouvez faire légèrement griller auparavant si vous le souhaitez. Mélanger.

Dans une petite casserole, mettre le sucre, le miel et le beurre coupé en dés. Faire chauffer doucement en mélangeant avec une cuillère en bois jusqu’à ce que tout soit fondu, puis faire bouillir pendant deux minutes afin d’obtenir un sirop un peu plus épais.

Verser sans attendre le sirop sur les autres ingrédients et mélanger jusqu’à ce que tout soit bien recouvert.

Verser immédiatement dans un moule carré (largeur 20 cm) et bien tasser avec le dos d’une cuillère. Laisser refroidir (environ 2 heures). Couper en 6 rangées de 3 barres.

En principe, les barres peuvent être stockées pendant une semaine dans une boite fermée hermétiquement, ou bien enveloppées dans du papier alu. Je dis bien, « en principe »…

Smoothies au yaourt : des boissons rafraîchissantes pour toute la famille

C’est toujours agréable de boire quelque chose de bien frais quand on a chaud. Le « smoothie » est une boisson fraîche à bas de jus de fruits ou de légumes, de thés, de yaourt, de lait de soja… Généralement c’est un mélange de plusieurs ingrédients.

Le smoothie au yaourt descend en fait du lassi indien, une boisson traditionnelle qui peut être salée ou sucrée. La version sucrée correspond davantage au goût de l’Occidental moyen, alors voyons ce qu’on peut faire !

D’abord, trouvons nos ingrédients. Du yaourt nature, cela va sans dire, et de préférence sans crème rajoutée. La version non brassée étant plus ferme, elle donnera un smoothie plus épais.

Du yaourt fait maison, c’est le top, et ce n’est pas difficile à faire.

Pour le reste, faisons un tour au rayon boissons aux fruits de votre supermarché préféré. Bien que d’habitude je n’achète que des jus de fruits (100% jus de fruit), ici on peut aussi se permettre de prendre des nectars (eau, sucre et fruits). J’insiste toutefois sur la nécessité de prendre des nectars de bonne qualité, avec peu de sucre et contenant une bonne quantité de fruits. Par exemple, les nectars « sélection Carrefour », qui contiennent de la purée de fruit aussi bien que du jus. J’ai essayé les parfums banane, pomme-kiwi, framboise et mangue, mais il existe d’autres.

Laisser les jus et nectars au frigo, il faut qu’ils soient bien frais sinon le smoothie ne fera pas son petit effet.

Comptez ½ yaourt par grand verre de 200 ml. Ensuite, on se fait un petit mélange de nectars suivant ses goûts. Nous avons testé pomme/kiwi-mangue, banane-framboise, pomme/kiwi-banane et ce n’est pas fini. Le thé vert va peut-être sortir du placard pour être testé dans un mélange. A suivre.

Pour terminer, on prend une petite cuiller et on mélange bien. On peut aussi faire le smoothie dans un shaker. Secouer vigoureusement le mélange pendant quelques secondes ne change rien au goût, mais donne une texture plus proche du milkshake, ce qui n’est pas désagréable.

Il ne reste plus qu’à boire votre smoothie. Au petit déjeuner, au dessert d’un repas léger, ou pour le goûter de 16h, c’est au choix. Attention, ça cale bien!

Note importante : c’est quand même assez fort en sucres, donc ne pas en abuser. Comme pour tout aliment, d’ailleurs.